Environnement et paysage • Yverdon-les-Bains

De nouvelles courbes pour la Thièle

Le réaménagement des berges de la Thièle permettra de sécuriser les terrains le long du cours d’eau et d’améliorer le fonctionnement des écosystèmes.

Contexte

Le bassin versant de la Thièle, d’une surface d’environ 450 km2, couvre une grande partie de la plaine de l’Orbe. Ce cours d’eau, d’une longueur total de 324 km, évacue les eaux de ce bassin versant à travers la plaine jusqu’au lac.

La Thièle est entièrement endiguée jusqu’à son entrée dans la ville d’Yverdon-les-Bains. Les berges et terrains voisins du cours d’eau au sud de la ville sont régulièrement sujets à des inondations causées par l’exfiltration à travers les digues ou par la remontée de la nappe. Le niveau normal du cours d’eau n’étant que très peu inférieur au niveau de la plaine, celui-ci peut, en période de crue, monter entre 2 et 3 m au-dessus de la plaine. Les digues, construites au tournant du XIXe siècle et souvent à l’aide de matériaux présents sur le site, présentent une perméabilité variable et n’offrent pas une sécurité optimale.

Ce déficit de protection est, par ailleurs, maximal à proximité ou dans la zone urbaine, ainsi qu’au droit de certaines infrastructures notamment l’aérodrome. Souhaitant remédier à cette situation, la Commune d’Yverdon-les-Bains et l’Etat de Vaud ont pour objectif de mener des travaux de protection contre les crues comprenant des mesures de renaturation et de revitalisation. La Thièle dispose en effet d’un potentiel écologique important qui, malgré une agriculture intensive et un manque de structures naturelles, présente un intérêt pour des espèces ou groupes d’organismes de valeur particulière.

Objectifs

L’objectif premier du réaménagement du cours d’eau est de permettre la sécurisation contre les risques de crues: il s’agit de garantir non seulement l’étanchéité et la stabilité des digues mais également d’empêcher qu’un débordement ne se produise en laissant d’avantage de place au cours d’eau.

Le nouveau profil du cours d’eau contribuera en outre au développement de la faune et de la flore. Il augmentera, par exemple, l’attractivité du site pour les échassiers migrateurs, notamment pour les limicoles.

Direction

Entreprise de correction fluviale (ECF) : Etat de Vaud – Direction générale de l’environnement, Commune d’Yverdon-les-Bains – Services des Travaux et de l’environnement.

Investissements et financement

Le coût total du projet est estimé à environ 10 millions et sera réparti entre la Confédération, le Canton et la Commune.

A voir aussi sur le site

Liens utiles

Statut

Calendrier

  • 2011: crédit d’investissement – EMPD
  • 2012: constitution Entreprise de correction fluviale
  • Dès 2017: début des travaux

Contact

Bureau d’agglomération AggloY
Rue du Valentin 12
1401 Yverdon-les-Bains
Tél. 024 423 62 72
info@aggloy.ch

YVERDON-LES-BAINS • GRANDSON • VALEYRES • MONTAGNY • CHAMBLON • TREYCOVAGNES • POMY • CHESEAUX-NORÉAZ Mentions légales et crédits