Mobilité douce • Grandson • Montagny-près-Yverdon • Yverdon-les-Bains

Un itinéraire piétons et vélos au nord de l’agglomération

Le réaménagement de la route cantonale entre Grandson et Yverdon-les-Bains a pour objectif de rééquilibrer le partage de l’infrastructure routière entre les différents usagers. Une piste mixte piéton-vélo sera réalisée sur l’ensemble du tronçon.

Contexte

La route cantonale reliant Grandson à Yverdon-les-Bains est aujourd’hui principalement dévolue au trafic automobile. Elle observe des vitesses de circulations élevées, comporte très peu d’aménagements dédiés aux cyclistes et les arrêts de bus sont aménagés de manière très sommaire. L’organisation des constructions bordant la route permet de distinguer trois séquences distincts:

Le coteau des Combes, qui marque une coupure franche entre Grandson et le hameau Tuileries, est le dernier vestige non bâti des anciens coteaux viticoles. Il surplombe la rue de la Gare, dont la chaussée est relativement étroite et crée un effet de couloir marqué entre le mur et l’infrastructure des voies ferrées. De par la faible largeur et les vitesses de circulation relativement élevées, la situation actuelle est très défavorable aux déplacements à vélo et fait de ce tronçon un véritable point noir au niveau de l’agglomération. Aujourd’hui, deux options s’offrent aux deux roues : une bande cyclable sur la route cantonale et un itinéraire en aval des voies ferrée, via le chemin du Pécos. Si de dernier répond à la demande touristique, il est nettement moins pertinent pour les déplacements quotidiens.

Le secteur des Tuileries présente un caractère villageois avec un tissu bâti peu dense. Les aménagements paysagers sont modestes et la traversée est actuellement aménagée avec une large place dédiée au domaine routier. Les gabarits de la chaussée de la route de Lausanne sont généreux et les trottoirs sont grands et parfois occupés par du stationnement. L’espace public et les commerces présents sont peu mis en valeur. Les arrêts des lignes de bus régionales sont également peu aménagés.

Entre les canaux de la Brinaz et du Bey sur le territoire de la commune de Montagny, la route de Lausanne est bordée de bâtiments d’activité hétéroclites datant de la fin du XXème siècle qui laissent apparaitre le paysage naturel en deuxième plan. Cette entrée de ville est aujourd’hui dédiée aux voitures avec une infrastructure large et de nombreux parkings et zones asphaltées accolées. L’importante largeur de la route induit des vitesses de circulation élevées.

Le passage à niveau du Bey crée un carrefour complexe avec la route de la Brinaz. Ce passage présente un unique trottoir pour assurer la traversée sécurisée des piétons. Rien n’est prévu pour les cycles.

Au franchissement du Bey, sur la commune d’Yverdon-les-Bains, deux trottoirs très étroits n’offre qu’une sécurité minimale aux piétons circulant en direction de Grandson ou de Montagny.

Objectifs

Les Communes de l’agglomération ont développé un certain nombre de mesures devant permettre d’améliorer le confort et la sécurité des cyclistes et des piétons le long des principaux axes d’accès au centre d’Yverdon-les-Bains. Un projet de réaménagement de la liaison intercommunale entre Grandson et Yverdon-les-Bains a été lancé en 2013, en collaboration avec l’Etat de Vaud.

L’objectif majeur du projet est de rééquilibrer le partage de l’infrastructure routière entre les différents usagers et d’assurer la continuité et la sécurité des itinéraires piétons et cyclistes. Les travaux prévus incluent également le renouvellement des infrastructures souterraines (réseau d’eau, de gaz, d’électricité).

image_plan_situation_acces_nord

  • Rue de la Gare / séquence 2 « Vignes »: il est prévu d’intégrer la circulation des deux-roues sur cet axe. Cette insertion est rendue difficile par les contraintes du lieu: présence du mur des vignes et voies CFF. La solution retenue prévoit la mise en place d’une voie mixte piétons/cycles côté Lac.
  • Traversée des Tuileries / séquence 3 : le réaménagement de ce secteur permettra d’en changer l’aspect et l’atmosphère et de modérer les vitesses de circulation. Les surfaces dédiées au stationnement seront réorganisées et les carrefours donnant accès au vieux bourg sécurisés. Une piste cyclable bidirectionnelle sera mise en place côté lac dans le prolongement de la rue de la Gare. L’équipement de l’arrêt de bus situé au centre du hameau sera complété.
  • Secteur du Bey / séquence 6 : le principe d’aménagement du tronçon et du carrefour avec la route de la Brinaz vise avant tout à créer une continuité avec la séquence de la Traversée des Tuileries au Nord ainsi que l’Avenue de Grandson au Sud. La piste bidirectionnelle située du côté du lac sera ainsi prolongée jusqu’au carrefour du Bey.

Direction

Communes de Grandson, Montagny-près-Yverdon et Yverdon-les-Bains.

Investissements et financement

Le coût total des travaux se monte à environ 25 millions et bénéficie d’un subventionnement dans le cadre de la politique fédérale des agglomérations.

FAQ

  • De quand date le projet ?

Le projet est issu du projet d’agglomération de première génération. Les premières études de faisabilité ont eu lieu en 2010.

  • Pourquoi a-t-il pris autant de temps ?

En 2010, une étude de base a permis d’identifier les besoins sur ce secteur. Le projet a ensuite été repris par les communes en 2013. Les nombreuses coordinations entre les différents partenaires (canton, mandataires, communes, agglomération) prennent souvent beaucoup de temps. Elles sont d’autant plus complexes lorsqu’il s’agit de traiter de si long tracé avec de nombreux « obstacles » à franchir et par conséquent de nombreux services communaux, cantonaux et fédéraux à consulter. Enfin, les démarches ferroviaires prennent énormément de temps.

  • Qui est en charge du pilotage ?

Le pilotage a été assuré jusqu’à ce jour par le bureau AggloY, en coordination avec les communes et le canton.

  • Qui sont les mandataires ?

Le mandataire principal est le bureau Perret-Gentil basé à Yverdon-les-Bains. Le bureau d’ingénieur en mobilité Christe & Gygax a également travaillé sur le projet pour les questions liées aux carrefours et aux circulations. Le bureau Team + s’est chargé de la partie paysagère de la traversée des Tuileries. Enfin le bureau Jaquier Pointet SA ‘est occupé des aspects fonciers.

  • Est-ce que d’autres démarches de consultation ont été menées depuis le début du projet ?

Le projet a été présenté à l’association locale Pro-Vélo Nord Vaudois). Cette dernière a pu relever quelques points d’attention. La quasi-totalité des remarques ont été prises en compte.

  • Des démarches foncières ont-elles été nécessaires ? où en sont-elles aujourd’hui ?

Plusieurs créations de servitude et/ou démarches d’expropriation sont nécessaires. Les emprises sur fond privé pour la création du projet restent toutefois très limitées, le domaine public actuel étant déjà très large. Les conventions avec les privés sont signées et seront mises à l’enquête conjointement au projet routier.

  • D’où vient ce projet ?

Le projet est issu du projet d’agglomération de première génération. Il fait partie du concept général d’accessibilité en mode doux développé par l’agglomération, au même titre que d’autres axes principaux comme la chaussée de Treycovagnes ou l’entrée Est depuis Pomy.

  • Quel est son but ?

Le projet a pour but la création d’un itinéraire cyclable et piétonnier en site propre, sécurisé et confortable entre la gare de Grandson et l’avenue de Grandson à Yverdon-les-Bains. Il permettra également de sécuriser les traversées piétonnes sur toute la longueur du tracé, assainir tout ou partie des conduites souterraines et la chaussée. Les arrêts de bus en traversée des Tuileries seront mis en conformité et rendu accessible aux personnes en situation de handicap/mobilité réduite. L’éclairage public sera rénové et de nouveaux arbres seront plantés.

  • En quoi sera-il bénéfique pour la population ?

Les nouveaux aménagements offriront un itinéraire de mobilité douce continu, sûr et confortable entre Grandson et Yverdon. Les aménagements prévus sur le territoire yverdonnois permettront également l’amorce de la future connexion en site propre en direction de Montagny-Valeyres.

Le traitement des nuisances sonores en traversée des Tuileries sera assuré par la pose d’un revêtement phono-absorbant. Aussi, la qualité des aménagements sera améliorée, avec la plantation de plusieurs arbres, des platebandes végétalisées et de mobiliers urbain.

  • Quel est son prix total ? des subventions sont-elles attendues ?

Le prix total du projet est devisé à 25 mio CHF.

Des subventions sont attendues de la part de la confédération au titre du projet d’agglomération et de l’assainissement du bruit routier De la part du canton, les communes pourront prétendre à des subsides de par la stratégie cantonale de promotion du vélo et la loi sur les routes.

  • Un tel investissement est-il justifié ?

Les investissements dans de tels projets est primordial pour développer des infrastructures sûres et confortables, et participer au report modal progressif du transport individuel motorisé vers la mobilité douce. Un tel projet s’inscrit totalement dans la stratégie cantonale de promotion du vélo récemment validée et dans les planifications communales.

  • Quels sont les autres projets connexes ?

Une première portion de l’itinéraire mobilité douce le long de la Brinaz vers le bourg des Tuileries a été inauguré en 2021. La création d’une voiecycle et piétons sécurisée le long du canal du Bey entre le lac et la zone de Chamard-Chatelard est projeté parallèlement. Il traversera la route cantonale par conséquent les aménagements adaptés sont prévu au projet mis à l’enquête.

La création d’un itinéraires MD le long de la route de la Brinaz en direction de Montagny-près-Yverdon et Valeyres-sous-Montagny est également projeté et sera mis à l’enquête ultérieurement.

Enfin, le réaménagement du bourg des Tuileries et l’assainissement du bruit routier à Grandson sont des projets qui seront mis à l’enquête en parallèle du projet Accès Nord.

  • Pourquoi des arrêts de bus bloquants sont-ils aménagés ?

De tels équipements sont indispensable pour assurer la sécurité des piétons et une continuité entre les cheminements latéraux/transversaux et les quais. En particulier, dans ce carrefour, l’espace à disposition pour placer les arrêts de bus en tenant compte de toutes les contraintes est fortement limité.

Dans les faits, ces aménagements permettent également de prioriser les bus à l’approche des carrefours. L’arrêt de bus est généralement très court, à l’image de l’attente à un feu de circulation traditionnel, ce qui ne perturbera pas la progression générale des transports individuels motorisés.

  • La connexion le long du Bey est-elle prévue à terme ?

Oui, le projet est à l’étude, pilotée par la commune d’Yverdon-les-Bains (service de la mobilité).

  • La sécurisation de l’avenue de Grandson est-elle projetée ?

Le réaménagement complet de cette importante artère n’est pas à l’ordre du jour. En revanche, des interventions ponctuelles, tant sur les contre-allées que sur les carrefours (mise à jour prévue de la signalisation lumineuses destinée au transport individuel motorisé et aux deux-roues) sont prévues ces prochaines années pour garantir des aménagements sûrs et continus en direction du centre de l’agglomération.

  • Pourquoi les cycles ne sont pas prioritaires au croisement avec le débouché de la zone industrielle « Marché de gros » ?

 

Le carrefour est complexe en raison des différents mouvements à assurer et des débouchés latéraux (contre-allée, accès à la zone industrielle, etc..). Les points de conflits étant nombreux, il a été préféré un cédez-le-passage pour les cycles pour les faire ralentir à l’approche de ce carrefour compliqué. Dans les faits, et au vu du trafic au niveau de l’accès à la zone industrielle, les cyclistes ne devraient que rarement s’arrêter à cette intersection.

  • Le passage à niveau TRAVYS sera-t-il équipé d’un dispositif pour les cyclistes ?

Oui, cela est prévu.

  • Quelle continuité est envisagée pour les aménagements en direction du village et de la Brinaz ?

La création d’un itinéraires de mobilité douce le long de la route de la Brinaz en direction de Montagny-près-Yverdon et Valeyres-sous-Montagny est également projeté et sera mis à l’enquête prochainement.

  • Les arrêts de bus au centre des Tuileries seront-ils réaménagés ?

Oui, un abri-bus sera installé chaussée direction Yverdon.

  • Le trottoir le long de la route cantonale entre Grandson et les Tuileries sera-il élargi ?

Il sera élargi pour avoir un largeur moyenne de 3,00 m. Le gabarit sera réduit à 2,50 m sur la portion la plus étroite du projet. Le trottoir sera mixte piétons/vélos

  • Des places de parc vélos seront-elles installées proche de la boulangerie ?

Oui, des places sont prévues vers les commerces.

  • Des arbres seront-ils plantés le long de la rue ?

Des arbres sont prévus dans les îlots entre la route et la bande de mobilité douce.

  • Quelles sont les prochaines étapes du projet ?

Le projet est mis à l’enquête publique du 14 janvier au 13 février 2023.

Le projet sera ensuite soumis aux conseils généraux/communaux des communes puis au canton pour approbation.

Le développement du projet d’ouvrage et les appels d’offres aux entreprises de construction suivront en vue de la réalisation des aménagements.

  • Dans quel délai le projet peut-il se réaliser ?

La réalisation dépendra du déroulement des prochaines étapes, notamment des éventuelles oppositions durant l’enquête publique et l’octroi des crédits de réalisation.

Le projet se réalisera à priori ensuite par étape, à priori entre 2025 et 2027.

  • Jusqu’à quand puis-je formuler des remarques/oppositions au projet ?

La fin de l’enquête est prévue le 13 février 2023. Les remarques et éventuelles oppositions au projet doivent être formulées par écrit, à la commune concernée, d’ici ce jour.

  • Ou est-ce que je peux voir les plans d’enquête ?

Les plans sont consultables dans chaque maison de commune et sur le site internet de l’agglomération (www.aggloy.ch/projets/aggloy-acces-nord). Les plans relatifs au projet d’assainissement du bruit routier de Grandson sont consultables uniquement à l’adresse suivante : www.grandson.ch/officiel/pilier-public 

  • Une séance de présentation publique est-elle prévue ?

Une séance de présentation est prévue à Grandson (salle des Quais), le jeudi 26 janvier à 18h30.

Une première partie de séance sera dédiée à la présentation du projet d’assainissement du bruit et au réaménagement du bourg des Tuileries. En seconde partie (19h30), les communes de Grandson, Montagny-près-Yverdon et Yverdon-les-Bains présenteront conjointement le projet de réaménagement du nord de l’agglomération.

La séance sera suivie d’un apéritif offert par la commune de Grandson.

Statut

Calendrier

  • 2010: études de base
  • 2013: crédit d’étude
  • 2014 : avant-projet
  • 2015 -2020 : examens préalables
  • 2023 : mise à l’enquête

Contact

Bureau d’agglomération AggloY
Rue du Valentin 12
1400 Yverdon-les-Bains
Tél. 024 423 62 70
info@aggloy.ch

Séance d’information

Les Municipalités de Grandson, Montagny-près-Yverdon et Yverdon-les-Bains, en collaboration avec AggloY, vous invitent à prendre connaissance du projet soumis à l’enquête publique, lors d’une séance d’information publique qui se tiendra le :

26 janvier 2023 à 18h30
Salle des Quais – Ch. Du Lac 43 – 1422 Grandson


Programme

18h30 – 19h30 : présentation du projet d’assainissement du bruit et du réaménagement du Bourg des Tuileries

19h30 – 20h30 : présentation du projet global Accès Nord

La séance sera suivie d’un apéritif offert par la commune de Grandson.

Télécharger le communiqué de presse


Les projets sont soumis à l’enquête publique du samedi 14 janvier jusqu’au 13 février 2023.

Dossier d’enquête – Grandson

Dossier d’enquête – Grandson (Bourg des Tuileries)

Dossier d’enquête – Montagny-près-Yverdon

Dossier d’enquête – Yverdon-les-Bains

YVERDON-LES-BAINS • GRANDSON • VALEYRES • MONTAGNY • CHAMBLON • TREYCOVAGNES • POMY • CHESEAUX-NORÉAZ Mentions légales et crédits